L' ÉDITO DE PIERRE LANGLOIS

L'actualité au quotidien

Deltell, un transfuge…

leave a comment »

La crise au parti québécois a occupé tout l’espace médiatique ces derniers temps et c’est bien dommage. Cela nous a privé de l’analyse du virage à 180 degrés de Gérard Deltell. Je ne parle pas de l’ADQ puisque le parti et ses militants n’ont pas été consulté avant le virage du chef et de ses députés.

Deltell et ses députés ont été tout en louange devant les propositions de la CAQ. Or, ces propositions, pour la plupart, sont en porte-à-faux avec le programme de l’ADQ dont Deltell et cie devraient être les défendeurs.

Le programme de l’ADQ propose un système de santé mixte à l’image de l’Australie, un changement radical dans la façon d’aider les femmes désirant faire garder leurs enfants avec de l’argent directement remis et l’abolition des commissions scolaire.

La CAQ nie la place du privé en santé et propose d’assainir les finances publiques en faisant ..une meilleure gestion. Elle ajoute également de l’intervention étatique en culture.

Ce sont deux programmes diamétralement opposés. Le désir de Deltell de les réunir fait de lui soit un myope politique ou un pur opportuniste. Dans les deux cas,  un retour au journalisme serait bienvenu pour lui : il y serait beaucoup plus compétent.

La société québécoise a pourtant besoin d’un porteur du message du centre-droit. Dans une chorale il faut des barytons comme des sopranos!

(Cyberpresse, 6 septembre 2011)

Written by DC

septembre 7, 2011 at 1:34

Publié dans Uncategorized

De confrontations en confrontations …

leave a comment »

Les dernière décennies ont valu aux Québécois des confrontations entre souverainistes et fédéralistes. De cet état de fait a résulté une société polarisée, divisée, qui a négligé les autres aspects de sa gouverne. La dernière élection fédérale semblait avoir marqué un tournant face à cette polarisation. En effet, tournant le dos à leur éternel conflit, les québécois ont décidé d’acheter les solutions de Jack Layton aux problèmes qui les préoccupent.

 Pour leur prochain conseil général, le parti de Gérard Deltell a décidé d’ouvrir un nouveau front de confrontation en s’attaquant frontalement aux centrales syndicales. Dans une province ou 40 % des gens sont syndiqués…Sans juger de la valeur de ces propositions, il est manifeste que pour rassembler les québécois, il y avait mieux.

 Ce que semble oublier l’ADQ, c’est que les gens vivent des problèmes et veulent voir les politiciens leur proposer des solutions concrètes. Entendre Deltell vociférer contre les syndicats ou Marois contre le fédéral, ce n’est de la musique pour personne.Ces politiciens ne semblent pas avoir compris que les gens veulent des solutions en santé et en éducation. François Legault devient donc de plus en plus incontournable..

(Journal de Québec 12 mai 2011)

Written by DC

mai 13, 2011 at 3:15

Publié dans Uncategorized

Lendemain de veille…

leave a comment »

Les membres du parti québécois s’en sont donné à coeur joie cette fin de semaine. Proposition d’utiliser des fonds publics pour faire des études sur la souveraineté, création d’une assemblée constituante afin d’écrire la constitution québécoise, puis CEGEP francophone obligatoire, gel des frais de scolarité, affichage unilingue français : toutes des mesures qui ont mené près de l’extase les militants souverainistes.

Sauf qu’aujourd’hui la réalité va les rattraper. Ils seront comme nous aux prises avec des difficultés à recevoir des soins de santé,avec des écoles ou l’on décroche. Ils constateront que nous n’en avons pas pour notre argent dans les services publics. Ils remarqueront que le Québec est très endetté et a honteusement besoin de son chèque de péréquation. Ils ne pourront que conclure qu’ils ne sont pas au diapason de la population qui les entoure…
                                                                                                                                                Ce congrès aurait pu être pour eux  un grand tournant, ou l’on aurait pu adopter des propositions  concrètes qui auraient vraiment pu remettre le Québec sur les rails. Un Québec, fort économiquement , bien administré, aurait été un formidable argument de vente pour leur projet dans un deuxième temps. Mais leur dépendance à la souverainteté a été encore une fois trop forte.

(Journal de Montréal, 18 avril 2011)

Written by DC

avril 18, 2011 at 12:19

Publié dans Uncategorized

Les liaisons dangereuses…

leave a comment »

La campagne électorale qui suit sont cours est marquée par une constante : la propension de Gilles Duceppe à critiquer les conservateurs. Il critique leur bilan, ce qu’ils veulent faire et même les intentions qu’il leur prête !

Parallèlement, Ignatieff est curieusement oublié par Duceppe. Les promesses des libéraux touchant les étudiants et les garderies sont clairement des empiétements dans des domaines qu’occupe le Québec. Pire, c’est le combat du Bloc contre les partis fédéraux centralisateurs qui fut longtemps sa raison d’être. Maintenant pas un mot sur ce qui devrait pourtant être pour eux le combat le plus important.

Il était déjà inquiétant de voir Duceppe s’allier au père de la loi sur la clarté. Il est maintenant pitoyable de le voir fermer les yeux sur ces promesses d’ingérences fédérales. Les liaisons dangereuses sont excitantes, mais des fois elles se terminent mal quand il y a 7 millions de témoins !

(Journal de Montréal , 5 avril 2011)

 

Written by DC

avril 5, 2011 at 3:49

Publié dans Uncategorized

Le bloc municipal !

leave a comment »

Imaginez une élection municipale ou un parti ne représenterait qu’une rue de la ville. Ce parti ne prendrait jamais le pouvoir, ne pourrait jamais faire partie prenante de l’administration de cette ville.

Même si ses supporteurs paient leur juste part de taxes municipales, ils seraient constamment exclus des décisions importantes. Ils ne pourraient que dénoncer les décisions prises par la majorité!

Voteriez-vous pour ce parti ? Allez-vous vraiment voter Bloc ?

(Journal de Montréal, 29 mars 2011)

Written by DC

mars 29, 2011 at 2:25

Publié dans Uncategorized

Du grand guignol !

leave a comment »

En ce début de campagne, Gilles Duceppe tente de discréditer Stephen Harper en mentionnant qu’en 2004 ce dernier était prêt à faire une alliance avec le Bloc pour renverser Paul Martin. Il a fait cette déclaration tout en démonisant les conservateurs qui semblent, selon lui, pas loin d’être une menace pour l’ humanité.

Or ce qu’il y a d’étonnant dans cela n’est pas la position de Harper. Ce qui est étonnant c’est que le Bloc était prêt a collaborer à l’époque ! Et oui le Bloc était prêt à s’associer aux méchants conservateurs qui ne partagent pas nos valeurs. À l’époque c’était les libéraux qui avait le rôle de méchants dans la comédie bloquiste !

Au delà du gain à court terme de sa sortie, Gilles Duceppe va avoir de la misère à nous faire avaler  cette volte-face.Semble t’il que les bons, selon le bloc, sont ceux qui les gardent à Ottawa et que c’est manifestement interchangeable.

(Journal de Montréal, 28 mars 2011)

Written by DC

mars 28, 2011 at 11:34

Publié dans Uncategorized

Le jour de la marmotte…

leave a comment »

Les élections arrivant, nous verrons encore une fois Gilles Duceppe se poser en grand défenseur du Québec au sein du Canada, mettant de côté sa conviction profonde d’indépendantiste pour six semaines.

Être souverainiste est honorable. Les gens voulant vraiment cet objectif sont cependant à Québec ou se fera ou ne se fera pas le ‘’grand soir’’. Pendant ce temps le bloc québécois prive le Québec d’une place active au gouvernement, place qu’il avait avant l’arrivée du bloc.

Il est finalement pathétique de voir Gilles Duceppe à Ottawa -depuis 20 ans !- prôner l’indépendance tout en n’ayant pourtant pas de scrupules à endosser des chèques ornés de la feuille d’érable !

(Journal de Montréal, 25 mars 2011)

Written by DC

mars 26, 2011 at 12:58

Publié dans Uncategorized

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.